Médecine douce : le point sur les mutuelles et les remboursements

acupuncture-364613_1920

Les mutuelles et les remboursements des médecines douces

La médecine douce ou médecine alternative dispose d’une excellente réputation auprès des Français. Ce qui est tout à fait normal quand on sait que l’efficacité est bien au rendez-vous. Seulement, au niveau du remboursement, cette forme de médecine est assez mal encadrée par la Sécu. D’où l’importance de se tourner vers le remboursement par les mutuelles des médecines douces.

Ce que la Sécu rembourse !

Malgré le fait que la médecine douce soit bien reconnue en France, elle est assez mal prise en charge par l’Assurance Maladie obligatoire. Le fait est que cette dernière ne couvre quasiment pas les médecines onéreuses. Or, la médecine alternative coûte souvent cher surtout quand les consultations sont répétées.

Ainsi, la Sécu ne prend généralement pas en charge ce type de traitement. À titre exceptionnel, une partie des dépenses peut être remboursée. La condition pour ce remboursement étant que les séances aient été prescrites par un médecin.

Clairement, vous pouvez prétendre à un remboursement si vous choisissez bien votre praticien. Il va sans dire qu’il est conseillé de se tourner vers un médecin conventionné. Suite de quoi, le remboursement des séances se fera suivant la base d’un médecin généraliste. Généralement, la prise en charge de la Sécu est à hauteur de 35%. Raison pour laquelle, il est indispensable de souscrire à une bonne mutuelle pour bénéficier d’un bon remboursement des médecines douces.

Quelles médecines alternatives sont remboursées par la Sécu ?

Bien choisir son pratiquant ne suffit pas forcément à se faire rembourser. Vous l’aurez compris, mais toutes les disciplines de la médecine douce ne sont pas concernées par le remboursement de la Sécu. D’une manière générale, seules l’acupuncture et l’homéopathie sont reconnues par l’Assurance Maladie. Bien entendu, ces deux thérapies seront remboursées sur la base d’un médecin généraliste.

Encore une fois, il faudra obligatoirement choisir un médecin conventionné si vous désirez prétendre au remboursement de la Sécu. Et malheureusement, les autres médecines douces ne sont aucunement prises en charge l’assurance maladie. En outre, il faut noter que la chiropraxie ainsi que l’ostéopathie ne sont pas encore officiellement considérées par cette dernière.

Autant le dire, la demande concernant la prise en charge de la médecine douce est donc bien élevée. Voilà pourquoi les assureurs se sont adaptés. Vous trouverez donc de nombreuses offres concernant le remboursement par les mutuelles des médecines douces.

Comment choisir sa mutuelle ?

Les offres et les garanties de remboursement de la médecine douce sont donc nombreuses. Pour se retrouver face à toute cette diversité, il est indispensable de se focaliser sur quelques critères de choix. Le plus important face à tous ces critères est vos besoins. Comme avec tout service, c’est en fonction de vos besoins que vous allez choisir votre assureur.

Le prix est également un critère à prendre en considération. Ici, privilégiez le rapport qualité/prix plutôt que le simple tarif à proprement dire. Après tout, une offre à bas prix n’est pas forcément mauvaise !